PResse- Chroniques

Core and Co

[...]  tout est cohérent le long de ces 34 minutes. Tout cela sonne terriblement new-yorkais entre Mars, Lydia Lunch, The Golden Palominos, et Laurie Anderson.
Pas grave tant les strasbourgeois, amateurs d'incongruité, semblent loin des idées reçues.[...] More

 

Music In Belgium

[...] Il manque un nom dans la liste d’Ingmar, celui d’Alejandro Jodorowsky. Dans le genre décalé, il aurait très bien correspondu au style déroutant de ce groupe qui est littéralement épatant en termes d’originalité[...] More

 

Citizen Jazz

"[...] C’est souvent entêtant, prise de tête, brutal. Une patte originale qui donne un cachet unique à ce disque. L’album se clôt par une comptine mi-punk, mi-rock garage dont personne ne voudrait pour son chérubin. Et c’est tant mieux car il y a là un projet qui est volontairement loin des esthétiques consensuelles. Ouf !   [...]  More

 

L'Alsace

[...] Les portes grincent et claquent. Les horloges se dérèglent. La fièvre électrique irradie les tympans trop sensibles. Et la poésie du désordre, évidente sur le titre Petra, va jusqu’à inclure le détournement abrupt du standard Smoke Gets In Your Eyes. Tant d’audace accentue le choc des notes de ce projet complexe, déroutant, parfois dérangeant, mais résolument passionnant.  More

 

Culture Jazz

La voix de Sarah Jamali est d’une grande richesse expressive, souvent rude, parfois charmeuse, elle s’intègre parfaitement à cette musique assez brute et vigoureuse qui nous ramène plutôt dans l’univers du rock inventif. More

 

Foutraque / Pascal Larsen

[...] Le trio au complet, c’est parti pour des improvisations (free en VO) qui mélangent, jazz, expérimental, post rock et no-wave. Le résultat est une belle réussite. La voix habitée (parfois proche de la voix de Laurie Anderson) de Sarah est en totale symbiose avec la musique toute en rythme, en tension, prête à (ex)imploser quand on s’y attend le moins. Au fil des écoutes, les 9 titres de l’album dévoilent tout un panel de sons, d’état soit en apesanteur ou six pieds sous terre[...] More

 

Abus dangereux

INGMAR improvise mais pas dans le vide.  Les morceaux sont construits et non déconstruits, on n'est pas dans l’expérimental casse-tête, mais bien dans le "format" morceau. Une fois embarqué dans le voyage sonore impossible de penser au retour tant on est absorbé par leur musique blanche qui vient du blues. Ce premier album est une belle réussite ... à trois. More

 

Vers du Silence

[...] D'un rock underground, électrique, éclectique, à de l'improvisation libre et même psychédélique, INGMAR explore dans son album en 16mm une peinture vivante faite de sons et d'images. Un livre parfois coloré, parfois en Noir et Blanc. Il suffit de laisser son oreille zoomer. More

 

POISONOISE

INGMAR is a band focusing on improvisation[...] This band sounds like an eerie and sometimes haunting soundtrack of kafkaesque worlds...For those into musical UFO’s and curiosities, INGMAR might be an intriguing alien to approach. More